CORBEAUX

« Longtemps après, il était encore là, inerte, grelottant, solitaire et calme, plongé dans ses pensées de corbeau. »

Werner Herzog : Sur le chemin des glaces.